Vésicule biliaire et détox de printemps – Rubrique mensuelle du bien-être : mars 2017

Comment améliorer votre vitalité ?

En énergétique chinoise, on peut améliorer notre vitalité en écoutant notre corps, en respirant (oui j’insiste !) et en observant nos pensées.

Nos pensées sont le reflet de notre corps.

Si je pense que je ne vais pas bien, que je ne suis pas heureuse, que je mérite mieux, mon corps me le rend en général avec des souffrances physiques. Au contraire, lorsque je me sens heureuse, j’ai des pensées positives et me sens bien physiquement ! (je fais personnellement l’expérience des 2 modes tous les jours !)

Mais si nos émotions de colère, de frustration sont trop intenses et fréquentes, notre respiration se bloque, notre organisme petit à petit se « détraque » et notre vitalité diminue avec le cortège de maux de tête, de tensions aux différents points du dos et des épaules, des crampes et autres manifestations.

Notre corps a beaucoup à nous dire de nos « mal-être » et « mal-à-dire ».

La vésicule biliaire : maîtresse de l’harmonie

La vésicule biliaire : maîtresse de l’harmonie

La vésicule biliaire contrôle la répartition harmonieuse et « juste » des éléments nutritifs et travaille en étroite collaboration avec le Foie qui lui fournit les éléments de base pour cette répartition, d’où l’importance de l’équilibre entre le foie et la vésicule biliaire.

De nature Yang ce sera dans le rapport avec l’extérieur et la capacité à vivre, à exprimer tout ce qui touche au sentiment et à l’affect qui se manifeste avec la vésicule biliaire. Ce sera aussi le rapport à l’intuition et à la sincérité profonde de l’individu qui aura des répercussions sur l’énergie de la vésicule biliaire.

Michel Odoul, Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi, Albin Michel

Jugement de soi et vésicule biliaire

Dans mon travail de massage du ventre, c’est toujours quand je parle de jugement de soi que la vésicule biliaire réagit le plus. Dans notre rapport à l’extérieur, c’est notre jugement de ce que l’on croit devoir être, de la puissance qu’on accorde au regard de l’autre qui affecte le jugement que l’on porte sur soi.
C’est aussi notre envie ou croyance qu’il y a une perfection à atteindre ! Faire mieux, et plus encore !

Vos projets et objectifs : comment vous mettre moins de pression ?

Vouloir faire « mieux »… mais c’est quoi ce « mieux » ? Car ce qui n’est pas clairement défini ne peut être atteint !

Or le foie et la vésicule biliaire, organes du printemps (temps de démarrage des projets), ne peuvent accompagner ce développement avec des objectifs mal définis et cette pression interne de perfection inatteignable. D’où le lien avec la sincérité profonde dont parle Michel Odoul : sommes-nous sincères avec nous-mêmes quand nous nous jugeons ?

La peur de la trahison est une des manifestations émotionnelles de l’élément Bois, du printemps et donc du foie.

Posez-vous ces questions : à quel moment acceptons-nous de nous trahir par peur du regard de l’autre ? Par peur de son jugement ? Par peur de sa réaction ? Quel besoin fondamental et personnel ne respectons-nous pas pour nous même à ce moment là ?

Vos projets et objectifs : comment vous mettre moins de pression ?

De l’acidité de nos pensées

Toutes ces trahisons entraînent des pensées amères telles de l’acide versée sur une plaie, comme la bile qui, au lieu de venir aider la digestion, va se « déverser » à tort et à travers.

Ces pensées négatives ont déjà mis à mal la respiration, la vitesse à laquelle on mange et tout le rythme de la digestion sans même qu’on s’en rende compte… Tout le travail digestif est perturbé par ces pensées, ces émotions, ces besoins non respectés !

S’il vous plaît, faites preuve de bienveillance et de gentillesse envers vous, d’amour pour l’être en vie que vous êtes !

Pensez au carburant de votre véhicule : si vous lui donnez de la qualité, il vous mènera loin et en forme, n’est ce pas ?

Ça pourrait aussi vous intéresser